Les crêpes

Crêpe de la chandeleur,
Saute, crêpe de bonheur !
Sors de la poêle qui trébuche
Sur les bûches,
Et danse jusqu’au plafond
Où les jets de flamme font
Danser leurs reflets en rond.

Le beurre chante en grésillant.
Oh ! comme la pâte a bonne mine !
On dirait que la lune, en prenant son élan,
A perdu son teint de farine.

Allez, sautez, sautez plus haut,
Crêpe ardente, ô lune dorée !
Si vous ne pouvez plus, d’un saut,
Rejoindre la voûte éthérée,
Allez donc, au moins, vous loger
Au-dessus de la vieille armoire
Et de cet observatoire
Vous pourrez nous protéger.

Claude Jonquières

Je sais que cette poésie ne paraît pas d'actualité, mais avec le temps qu'il fait, une bonne petite partie de crêpes avec des copains... Mmmmmmm !

Ma recette préférée : prenez une crêpe bien chaude (confectionnée par votre mère ou votre copine : vous, vous ne pouvez pas, vous devez surveiller les pots de confiture sur la table), répartissez du sucre sur la surface. Faites pleuvoir sur l'ensemble quelques gouttes de Grand-Marnier. Attendez que le sucre ait imbibé le délicieux breuvage. Repliez savamment (ou pas, on s'en fout) et délectez-vous...

Rien que de vous raconter ça...

(Pour les amateurs, le poème provient du site suivant : www.lecrepier.com Une mine pour les gourmands)

lecrepier1

------------------------------------------------------