Le blog de Jean-Noël LEBLANC

22 mai 2017

Le lauréat 2017 du Prix Littér'Halles de la Nouvelle de Decize s'appelle...

Vent de boulet...Sylvie Dubin, récompensée pour son recueil Vent de boulet - Récit(s) autour de la grande guerre ! (éditions Paul et Mike)

"Ce véritable récit-puzzle croise les destins de femmes et d'hommes ordinaires, depuis la mobilisation en août 2014 jusqu'à l'épilogue, en 1920. L'aureure y rend hommage à ses aïeuls, aux nôtres, qui ont senti le vent du boulet. Quelque cent ans plus tard, il continue de souffler..."

Un excellent recueil de nouvelles, récompensé avec justice.
Un de mes coups de coeur.

Le Journal du Centre avait donné la parole aux sept auteurs concourant pour le Prix de la nouvelle de la Ville de Decize. Voici un extrait de l'interview de Sylvie Dubin :

"Pourquoi avoir opté pour la nouvelle ? 

SYLVIE DUBINLe format court est plus maniable. A cette contrainte toute prosaïque s'ajoute ma passion pour un genre découvert avec Maupassant et nourri avec Borges, Carver, Châteaureynaud... Et puis, la nouvelle est un fabuleux laboratoire pour l'imaginaire, vous passez d'un monde à l'autre, d'une époque à une autre, changez de personnage, de technique narrative, de style... Mais le genre est exigeant, pur l'auteur et le lecteur. Il réclame du premier une grande maîtrise formelle, comme la cohérence dans la construction ou la rigueur de la phrase débarrassée de son "gras". le second doit se laisser séduire par les ruses du premier, tout en s'efforçant de les repérer."     (interview par le JDC)

Autobio : Sylvie Dubin a longtemps cherché ce qui pourrait bien passionner les visiteurs de la page « Nos auteurs ». Qu’elle soit née en 1960 à Bourges ne lui parut pas très captivant, ni qu’elle ait vécu une jeunesse heureuse en Vendée. Ses études de Lettres à Paris, sa vie de famille à Angers, son activité d’enseignante dans une école d’ingénieurs ? Pas davantage. Raconter que nombre de ses nouvelles ont été couronnées dans les concours littéraires et qu’à l’issue de l’un d’eux un premier recueil, Selon elles, a même été publié (Siloë, 2010), c’était fanfaronner. Elle se dit alors qu’elle devrait plutôt livrer ici des choses très intimes – ce qui l’obsède, ce qui l’inspire – avant de se rendre compte qu’elle avait déjà consommé son crédit de lignes. Dommage.
Paul & Mike | Auteurs

Posté par JNLEBLANC à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 mai 2017

Aujourd'hui, Salon du Livre et de la nouvelle à Decize !

Logo LH

Salon de la Nouvelle de Decize

Littér'halles

Dimanche 21 mai 2017

salle Théodore Gérard 

.

Le Salon de la Nouvelle Littér'Halles 2017 ouvrira ses portes le dimanche 21 mai 2017

Lire sous les Halles organise pour la 6e année son Salon de la nouvelle et des formes courtes, aujourd'hui, de 10h à 18h30 !

Toute la journée, rencontres et activités autour de la lecture et de l'écriture, le tout concocté par des bénévoles passionnés, dans une ambiance conviviale.

 

Le programme et les invités : 

Invité et programme Salon Littér'Halles 2017

Salon Littér'Halles 2017 de la nouvelle et des formes courtes - Lire Sous Les Halles

Posté par JNLEBLANC à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2017

Le salon de la Nouvelle et de la forme courte de Decize, c'est demain !

Logo LH

Salon de la Nouvelle de Decize

Littér'halles

Dimanche 21 mai 2017

salle Théodore Gérard 

Le Salon de la Nouvelle Littér'Halles 2017 ouvrira ses portes le dimanche 21 mai 2017

L'association Lire sous les Halles organise pour la 6ème année son Salon de la nouvelle et des formes courtes, de 10h à 18h30 !

Xavier Jaillard

Cette année le salon sera présidé par Xavier Jaillard, de l'Académie Alphonse Allais, auteur, acteur, comédien. De nombreux auteurs seront présents, ainsi que des éditeurs. 

Peu après 11 h, nous connaîtrons le lauréat 2017 du Prix Litter'Halles en présence de François Salmon, lauréat 2016.

Vous pourrez découvrir une exposition de tableaux, proposée par le Cercle Artistique Decizois, intitulée : "Eaux".

A 14 h, l'adaptation d'une nouvelle de Maupassant sera présentée par la Cie des Ricochets de Decize : Le remplaçant.

A 17h seront récompensés les auteurs du Concours de nouvelles.

Toute la journée, rencontres et activités autour de la lecture et de l'écriture, le tout concocté par des bénévoles passionnés, dans une ambiance conviviale.

Salon Littér'Halles 2017 de la nouvelle et des formes courtes - Lire Sous Les Halles

Posté par JNLEBLANC à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2017

Les peintres du printemps !

Palette

Les artistes du Cercle Artistique Decizois ont le plaisir de vous inviter au vernissage de leur exposition de printemps

CAD expovendredi 19 mai, à 18h
 
Salle Olga-Olby à Decize
 
invité d'honneur :
René Barle
 

René Barle

 
----------------

Exposition ouverte tous les jours
de 15h à 19h
du 20 au 28 mai
 
-----------------
                                                                   
Cercle Artistique Decizois
Centre Culturel
20 rue Denfert-Rochereau
58300 Decize

06 31 96 82 54

Posté par JNLEBLANC à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2017

Premier Ministre et Gouvernement... avec le sourire ! ;-)

Résultat de recherche d'images pour

Deux drôles de vidéos politiques ces derniers jours, ces dernières heures.

D'abord, le beau ratage de la Chaîne Parlementaire lors de l'annonce de le nomination du 1er Ministre, et le regard de la journaliste en retour plateau est savoureux !


Le ratage de La Chaîne Parlementaire...

Enfin la liste des membres du gouvernement... revue et corrigée par le site "Just Louis de Funès" :

- Ministre de l'Intérieur : le commissaire Juve
- Ministre de la Culture : Stanislas Lefort
- Ministre de l'Education nationale : Charles Bosquier
- Ministre de la Défense : Ludovic Cruchot
- Ministre des Affaires étrangères : Victor Pivert
- Ministre de l'Agriculture : Claude Ratinier
- Ministre de l'Environnement : Guillaume Daubray-Lacaze
- Ministre des finances : Don Salluste

  :-) 
Eh ben mes cadets...

Posté par JNLEBLANC à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 mai 2017

"La fureur de l'ire" de Dominik Vallet (éd. Temps impossibles)

Aujourd'hui, en bref :

La fureur de l'ire

de Dominik Vallet (éditions Temps impossibles)

Résultat de recherche d'images pour "La fureur de l'ire vallet"De l'enquête d'un détective auxerrois dans un 1900 steampunk à la chasse aux monstres d'une bande d'ados la nuit d'Halloween, de la soirée d'un pauvre chez les riches à la dernière balade de Jimmy dans l'Amérique des années 50, ces héros malgré eux voient leur vie basculer.

L'auteur malin mène le lecteur par le bout du nez... jusqu'à la chute !

 

(J-N Leblanc, Mille-Feuilles,

Chronique parue dans Le Journal du Centre, mai 2017)

Posté par JNLEBLANC à 07:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 mai 2017

Xavier Jaillard, comédien, auteur, humoriste et président !

Logo LH

Le Salon de la Nouvelle Littér'Halles 2017 ouvrira ses portes le dimanche 21 mai 2017

Salon de la Nouvelle de Decize

Littér'halles

Dimanche 21 mai 2017

salle Théodore Gérard 

L'association Lire sous les Halles organise son Salon de la Nouvelle et des formes courtes, de 10h à 18h30 ! 

Le JDC donne la parole à son président d'honneur,
Xavier Jaillard :

L’image contient peut-être : 1 personne

Posté par JNLEBLANC à 06:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 mai 2017

"La vieille dame", c'est Marianne.

Résultat de recherche d'images pour

En attendant les législatives..

La France et les élections, 

vues par Maxime le Forestier

On a échappé à La nuit du second tour, mais pour combien de temps encore ?

Posté par JNLEBLANC à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2017

"Vivre dans les étoiles", de Claude Hanoteau (éditions Fannyo)

Aujourd'hui, en bref :

Vivre dans les étoiles

de Claude Hanoteau (éditions Fannyo)

Vivre dans les étoiles

Sur la couverture, une échelle fruitière attend le cueilleur ; à l'intérieur, des nouvelles espèrent le lecteur, à la rencontre d'un moine cuisinier qui jongle avec les étoiles, d'un agent de la paix qui règle trop bien la circulation, d'un juge arrêté en slip au Palais de justice...

Dix-sept récits bienveillants qui se dégustent comme des olives en Provence.

 

(J-N Leblanc, Mille-Feuilles,

Chronique parue dans Le Journal du Centre, mai 2017)

Posté par JNLEBLANC à 07:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 mai 2017

En bref : nouvelles et chroniques ! (Le retour du "Mille Feuilles", mai 2017)

JDC

mille_feuilles

Chronique de mai 2017, 
dans le Journal du Centre
le retour du 
Mille-feuilles !

Votre petite pâtisserie littéraire (à déguster une fois par mois) vous offre...

des nouvelles et des chroniques !


             Vivre dans les étoiles                       Résultat de recherche d'images pour "La fureur de l'ire vallet"

           Vivre dans les étoiles                  La fureur de l'ire             
             Claude Hanoteau                      Dominik Vallet
             (éditions Fannyo)             (éditions Temps impossibles)      

 

                Résultat de recherche d'images pour "Avant de quitter la rame"                       Résultat de recherche d'images pour "Parlons peu, parlons de moi"   

            Avant de quitter la rame        Parlons peu, parlons de moi             
                Gaëlle Pingault                       Jackie Berroyer
          (éditions Quadrature)               (éditions Le Dilettante)      

 

Une chronique parue le 13 mai 2017 dans le JDC

 et prochainement, livre par livre, sur le blog !

Posté par JNLEBLANC à 07:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 mai 2017

"Ô temps, suspends ton vol"... encore une heure, encore un soir

Un nouveau 
"Duel en chansons"

pour retenir le temps, retrouver les moments "d'avant", d'avant la disparition, d'avant la rupture, d'avant l'instant où tout a basculé.

Céline Dion, d'abord, puisque la chanson écrite pour elle par Jean-Jacques Goldman est la plus connue :

Enregistrée en 2016, elle évoque le décès du mari de la chanteuse.

"Encore un soir, encore une heure,
Encore une larme de bonheur

Une faveur, comme une fleur,
Un souffle, une erreur
Un peu de nous, un rien de tout
Pour tout se dire encore ou bien se taire en regards
Juste un report, à peine encore, même s'il est tard
(...)

C'est pas grand-chose, rien qu'une pause
Que le temps, les horloges se reposent
Et caresser juste un baiser
Un baiser..."

Moins connue mais très belle, la chanson de Serge Lama lui ressemble beaucoup, parfois par la musique aussi (que l'on doit à Pascal Bernard). Enregistrée en 1986, 30 ans avant celle de Goldman, elle frappe aussi par le regret de ce que l'on n'a plus, ce que l'on a perdu.  

"Encore une heure, encore un jour
Encore la bruine aux vitres pâles de Cherbourg
Encore la flamme
Encore le feu
Encore la femme
Encore une heure, encore un jour
Plus cette solitude sale et sans recours
Des sall's d'attente
Où l'on s'implante
Des bistrots vagues
Où l'on divague
Des chambres pièges
Où l'on s'arpège

Encore une heure, encore un jour
Encore un train de nuit qui débarque en plein jour
Des mots tendresse
Des mots détresse
Des mains qu'on presse
Des mains qu'on laisse
Encore une heure, encore un jour
Encore le téléphone qui me crie au secours
Laissez-moi vivre
Encore un peu
Encore être ivre
Encore une heure, encore un jour
Encore un' fleur fanée dans un' lettre d'amour
Je le veux digne
D'un grand amour
Mon chant du cygne

Encore une heure, encore un jour
Encore je reste, encore je pars, encore toujours
Des salles obscures
Où l'on murmure
Des cafés phrases
Où l'on s'embrase
Des chambres grises
Où l'on s'enlise

Encore une heure, encore un jour
Encore ce mal qui rend aveugle et qui rend sourd
Encore un' femme un jour ou deux
Qui te ressemble un peu..."

Posté par JNLEBLANC à 06:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 mai 2017

Un délicieux repas au restaurant !

Miam !

Miam !

Un excellent repas au restaurant de l'Hôtel de l'Agriculture à Decize.

On avait choisi le Menu Terroir à 29 euros, avec des plats concoctés par le chef Olivier Ranvier. Un régal, de l'entrée jusqu'au dessert :

- Mise en bouche

- Profiterole d'escargots à la crème d'ail

- Pavé de charolais sauce violette - moût de raisin (et délicieux filet de sandre à l'étuve d'aligoté pour madame), légumes variés

- Soufflé au Grand Marnier

Pas de photos des plats, désolé, on a juste enregistré avec les yeux et les papilles !

Hôtel - Restaurant, Decize - Hôtel De L'Agriculture

Posté par JNLEBLANC à 07:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 mai 2017

Des "meubles de merde" !

On n'est pas à Ikéa, ni à Conforama :
on est au Musée du Caca.

Résultat de recherche d'images pour "Museo della Merda"Plus précisément au "Museo della Merda", situé à Castelbosco, près de Milan, dans la ferme de Gianantonio Locatelli. M. Locatelli est éleveur - enfin, pas à la manière de notre ami Jean-Charles Cougny : ses 3.500 vaches produisent chaque jour 55 tonnes de lait... et 150 tonnes de lisier. Une partie de ces déjections devient de l'engrais et le reste, placé dans des "digesteurs" (d'immenses cuves), produit du méthane, lui-même produisant de l'électricité (de quoi éclairer un village de 3.000 à 4.000 habitants).

 Le reste devient un matériau étonnant et créatif, la "Merdacotta" (littéralement la "merde cuite").  

 

La recette : un mélange de bouse et d'argile de Toscane qui permet de fabriquer des briques, des tuiles, des pots de fleurs, des assiettes (Miam !) et même des meubles (la collection Merdacotta a reçu l'an dernier le prix du Salon du Design de Milan)Un musée, créé en 2005 dans la ferme présente des œuvres d'art, des peintures faites à base de "caca liquide".

Musée de la Merde sur Orange Actualités

Le site du Musée : Museo della Merda | Castelbosco

Et pourquoi pas ? 
Tant qu'on échappe -pour l'instant- au recyclage des déjections humaines.

Posté par JNLEBLANC à 06:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

09 mai 2017

"L'homme qui rit" de Victor Hugo

Bac

En attendant juin, nos élèves de Première n'ont qu'une pensée :
            le
 "bac de français"... 

Ça tombe bien, Victor Hugo est à l'honneur à Decize ! 

Quelques événements sont déjà programmés, jusqu'au samedi 13 mai, autour de son roman L'Homme qui rit, paru en 1869.

Lecture-spectacle "L'Homme qui rit", d'après le roman de Victor Hugo, par Lionel Jamon de la Compagnie Gaf'alu (jeudi 11 mai à 19h30, gratuit) :

Gwynplaine est un enfant mutilé. Une cicatrice vient assombrir un sourire que son amie Déa, aveugle de naissance, ne peut pas juger...

C’est l’une de ses dernières œuvres, peut être la plus humaniste, certainement la plus étrange et la plus engagée. Résolument innovant, ce livre préfigure certainement l’arrivée des surréalistes et a inspiré le personnage du Joker...

Durée : 1h10 - Auditorium. Tout public dès 14 ans.

http://www.pataruc.fr/

Exposition : "Victor Hugo : L'homme-océan"

Victor_hugo

Prêtée par la Bibliothèque départementale et complétée de magnifiques esquisses de Victor Hugo lui-même.

Touchant à tous les registres, à la littérature comme à la politique, à la photo comme au dessin, aux collages comme à l'architecture, Victor Hugo déploie son talent et son imaginaire, de l'immense à l'infini, du particulier à l'universel. Cette exposition nous fait voyager à travers les livres et les combats de ce grand homme.

Hall de la bibliothèque. Tout public.

gwynplaine,_l'homme_qui_rit.gifCycle de projections et sélection de documents autour de l'Homme qui rit et du personnage du Joker :‍

sur les thèmes qui traversent l’œuvre (la Belle et la Bête, Monstres et bêtes de foire) ainsi que sur les œuvres que le roman de Victor Hugo a pu inspirer.

Au Cinéal et à la médiathèque. 

 

Posté par JNLEBLANC à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2017

"What have they done to the rain ?" (Joan Baez)

Posté par JNLEBLANC à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]