Le blog de Jean-Noël LEBLANC

19 septembre 2018

Que faire de nos déchets ?...

Résultat de recherche d'images pour "poubelle"

Les déchets de nos pays occidentaux sont à nouveau sur la sellette : 

A partir de plusieurs articles parus cet été, je vous résume la situation ci-dessous (références en fin de post) :

Terre

Etat du monde : Selon un récent rapport de l'ONU, 9% seulement des neuf milliards de tonnes de plastiques que le monde a jamais produites ont été recyclées. Mais tous les pays n'en sont pas au même point. En Europe par exemple, 31% des près de 26 millions de tonnes de déchets plastiques collectés en 2016 ont été recyclés, contre autour de 10% aux Etats-Unis.

Résultat de recherche d'images pour "poubelle"

Aux Etats-Unis, justement, on apprend que "l'usine de recyclage de l'agglomération de Baltimore-Washington doit maintenant payer pour se débarrasser du papier et du plastique qu'elle trie. Naguère, elle les vendait à la Chine qui les nettoyait, broyait et retransformait en matières premières pour des industriels. Mais depuis janvier, les frontières chinoises sont fermées à la plupart du papier et du plastique, affirmant que les ballots livrés sont trop "contaminés" (les piles finales de plastiques, de papiers ou de cartons ne doivent contenir aucune autre matière: les dirigeants chinois ne veulent plus être la poubelle de la planète ou même sa déchetterie. Le secteur s'attend à ce que presque toutes les catégories de déchets soient refusées d'ici à 2020. Les autres pays importateurs, Indonésie, Vietnam ou Inde, sont incapables d'absorber les dizaines de millions de tonnes que la Chine importait. Et peu d'industriels américains ont la technologie pour traiter ces matériaux.

Le papier et le plastique mélangés ne valant plus rien, il faut payer des sous-traitants pour les reprendre. La capitale paie déjà 75 dollars pour recycler une tonne, contre 46 dollars pour les ordures, qui sont brûlées pour générer de l'électricité. Ailleurs aux Etats-Unis, des recycleurs se sont résolus à un acte tabou : ils ne trient plus le plastique et le papier, qui finissent donc dans les décharges... Il faudra bientôt payer plus pour "le privilège de recycler".

Image associéeEn France, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique, Brune Poirson, a annoncé dimanche la mise en place en 2019 d'un bonus-malus sur les emballages plastiques "allant jusqu'à 10 % du prix des produits", pour inciter les consommateurs à privilégier des produits fabriqués à partir de plastique recyclé. Elle prévoit aussi de "clarifier l'étiquetage" des produits : le logo Triman permettra de savoir si un produit a été fabriqué avec du plastique recyclé et s'il est recyclable.

Souci de taille : les consignes de tri nationales ne concernent pas encore l'ensemble des emballages plastiques (pots, barquettes et films plastiques). Autre souci : la présence de particules opacifiantes dans le PET limite les débouchés pour le recyclage.

 

Le polystyrène représente 110.000 tonnes d'emballages ménagers commercialisés par an en France. Le secteur des produits laitiers frais s'engage à développer le tri des emballage en polystyrène pour fabriquer un produit équivalent à la matière vierge.

-----------------------------------

Résultat de recherche d'images pour "kerval dechet"Un exemple vertueux en Côtes d'Armor, dans le centre de tri et de valorisation de kerval, en périphérie de Saint-Brieuc, où défilent sur le tapis roulant des plastiques en tous genres : bouteilles en plastique clair ou coloré, bouteilles de lait ou flacons de shampoing opaques, pots de yaourts ou de fromage blanc, films plastiques, barquettes de viande, etc... "Ce qui ne peut pas être traité dans les filières de recyclage classique (par exemple des barquettes de viande ou des sachets de pâtes), nous l'envoyons dans une autre unité où ces résidus sont transformés en un combustible à très forte densité énergétique, le CSR (combustible solide de récupération), utilisé notamment par les cimentiers".

 

"Le traitement des déchets, ça coûte très cher", rappelle Thierry Burlot, président de Kerval. "Avec le tri que nous avons mis en place, on est passé de 100.000 à 70.000 tonnes à traiter". En plus, "on est dans une filière vertueuse, on ne laisse pas nos déchets aux générations futures. (...) Kerval agit pour arriver à 0% d'enfouissement des déchets".

Conclusion personnelle sous forme d'évidence : pour moins "recycler", il faut déjà moins consommer, choisir des produits comportant moins d'emballage ou des emballages failement recyclables.

Félicitons le gouvernement, qui montre le bon exemple en recyclant les écologistes.

----------------------------------------

D'après des articles lus cet été ici et là : 

Le recyclage s'entasse aux Etats-Unis car la Chine n'en veut plus

100% de plastiques recyclés en France, un objectif encore lointain

Recyclables, biosourcés, biodégradables: état des lieux des plastiques alternatifs

Recycler les plastiques, ça marche et ça réduit les coûts

Posté par JNLEBLANC à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 septembre 2018

"Jean-Marie Combier" (photo de Marc Combier)

Marc_ombier

 "Pour cette 200e photo du mois, un peu de mémoire, un clin d’œil à mon père Jean-Marie Combier, décédé il y a tout juste 50 ans le 1er septembre 1968.
Je lui dois ma passion pour la photographie, car il m’a confié quand j’avais 6 ans et demi un Semflex, l’appareil avec lequel j’ai fait cette photo en 1961 quand j’avais dix ans : dans la cuisine familiale, ma sœur Mireille, mon père tenant dans ses bras notre chien Youki, qui aimait aussi les bons plats… La main qui caresse sa tête est celle de mon frère Bernard.

Un autre clin d'œil à Gérard Blanchard décédé il y a déjà 20 ans, le 26 août 1998, reprenant une maxime qu'il avait souvent en bouche : « Nous sommes des nains juchés sur les épaules des géants » prise à la Maison Rouge (Paris 12e)
.

Au plaisir,

Marc Combier,
photographe et auteur.
"

ma photo de septembre 2018.jpg

Retrouvez cette photo avec les précédentes "Photos du mois" de Marc Combier sur son blog :

Marc Combier, photographe

 

Posté par JNLEBLANC à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2018

"L'échoppe" (M. Baglin - J. Dieuzaide)

1 coeur

 Une nouvelle alliance des mots et de la photo.

Des pavés en guise de seuil, une porte vitrée, des dentelles, une vieille femme penchée sur son ouvrage... le regard sensible de deux artistes :

Baglin D

Extrait de l'album Les Chants du regard
par Jean Dieuzaide et Michel Baglin (éditions Privat)

Pour en savoir plus : 
Michel Baglin , Les recueils poétiques , Revue Texture

Posté par JNLEBLANC à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2018

La mode "Made in Manu" !

A l'occasion des Journées du Patrimoine, l'Elysée met en vente des produits siglés "Présidence française", montres, tshirts, sacs, mugs, photos, posters, stylos, carnets, drapeaux, verres, macarons... :

Montre LIP Dauphine - Présidence de la République  T-shirt Croquignolesque Lot de 3 verres gigognes tricolores Palais de l'Élysée x Duralex Coffret 7 macarons Pierre Hermé x Palais de l'ÉlyséeTS6 Mug Presidence de la Republique x Mug in France T-shirt Poudre de Perlimpinpin  Grand Sac Cabas Première Dame par Le Slip Français

Boutique officielle de l'Élysée - Présidence de la République

 

10-10

Mais les internautes créatifs se sont vite régalés à inventer de nouveaux tshirts, excellentissimes... :

TS4 

TS5 TS1 

TS3  

 

Vu ici : Quand Twitter s’amuse avec les produits dérivés de l’Élysée | www.cnews.fr

Posté par JNLEBLANC à 06:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 septembre 2018

Comment Maigret dit-il au revoir à sa femme le matin ?...

Résultat de recherche d'images pour "maigret"Jean Richard fut l'interprète mythique du commissaire Maigret pour la télévision française de notre enfance, entre 1967 et 1990 : 88 épisodes !

Il nous révèle ici ce "truc" drôlissime qui lui a été donné par Georges Simenon lui-même...

Lors de leur rencontre en 1967, Georges Simenon offrit deux pipes à Jean Richard, avec ce dernier conseil : "il doit toujours en avoir deux sur lui."

Posté par JNLEBLANC à 07:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


14 septembre 2018

Molière à Decize ?

Molière devait se produire ce vendredi 14 septembre à 20h30,
dans le cadre historique de la salle Olga Olby...

La troupe "Osons Molière", basée à Moulins, joue notamment les "pièces de médecins", que j'ai eu le plaisir de présenter et d'annoter pour les éditions Gallimard, collection Folio junior :

La belle occasion de les voir représentées sur scène, en spectacle vivant !

Mais finalement pas ce soir et pas à Decize. Spectacle annulé.

Partie remise ?

Posté par JNLEBLANC à 07:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 septembre 2018

Olympe de Gouges, par "Virago" :

Description de cette image, également commentée ci-après

Le retour d'Olympe de Gouges :

Sur sa chaîne Youtube, Virago vous présente des portraits de femmes qui ont changé le monde à leur échelle (écrits par Adrien Rebaudo et Aude Gogny-Goubert - interprétés par Aude Gogny-Goubert)

Voici donc Olympe de Gouges, déjà présentée sur le blog ici ou .

Posté par JNLEBLANC à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2018

Jain, le retour de l'artiste !

Résultat de recherche d'images pour "jain come"Come, Makeba, City, Lil mama, So peaceful...

Trois ans après l'incroyable succès de son premier album, sa "world music" festive, son entrain, la qualité de ses interprétations et l'inventivité de ses clips, Jain revient !

Résultat de recherche d'images pour "jain souldier"

Elle a laissé au placard sa petite robe sage pour endosser un bleu de travail (signé Agnès B).

Chapeau, l'artiste ! 

Quelques articles et interviews :

 Jain : « Le succès m'a donné le vertige » - Le Point

Jain en interview : "Je voulais une évolution, sans but commercial précis"

Musique : Jain présente son second album "Souldier"

sa page Facebook :  JAIN - Accueil

 Quelques-uns des titres forts de cet album déjà numéro 1 des ventes en France :

Yoha

 

 

Posté par JNLEBLANC à 07:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 septembre 2018

Le "Vromage" (ou "Fauxmage")

Pas sûr que ce produit plaira à certain(e) de mes ami(e)  (Coucou, Fred :-)) :

le "fromage vegan",
sans lait, évidemment !

Les ingrédients de base nous sont donnés par la "fromagère" dans la vidéo ci-dessous : noix de cajou, chanvre, graînes de tournesol, amandes...

Cette "fromagerie vegan" a ouvert sa boutique, Jay & Joy, rue Paul-Bert à Paris, et propose ses produits dans de nombreux points de vente de la Capitale, ainsi qu'ailleurs en France.

Mais beaucoup d'autres producteurs existent, bien entendu.

Quand je testerai, je vous donnerai un jour mon opinion, promis !

Notez qu'ils produisent également du "Joie gras", substitut vegan du foie gras : 

"Il garnira joyeusement vos tables lors de belles occasions et repas de fêtes. Accompagnés d'oignons confits, de pruneaux, de chutneys ou tout simplement de figues, il sera le petit chouchou de vos préparations culinaires. Vive le Joie Gras !
INGREDIENTS : Noix de cajou bio (25%), eau, Jay Nature bio (eau, riz bio, ferments bio), huile de coco désodorisée bio, levure maltée bio (levure bio, farine de malt d'orge bio, sel), jus de citron"

Posté par JNLEBLANC à 07:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

10 septembre 2018

La poésie à l'école ?

LibérationLibération s'interroge sur la place de la poésie à l'école :

Poésie 5

"Comme le calcul, apprendre de la poésie et la dire devant toute la classe constitue toujours, malgré les réformes successives, l’un des piliers de l’enseignement en primaire. Jusqu’en 2015, le programme officiel préconisait de faire retenir par cœur 10 textes poétiques par an à chaque élève, du CP au CM2. Depuis, l’obligation de la récitation est maintenue mais sans donner de chiffres.

Po_sie_4

L'objectif pédagogique ? « dire pour être entendu et compris », dit le Bulletin officiel« parler en prenant en compte son auditoire »« Les élèves apprennent peu à peu à améliorer leur articulation et le volume de leur voix, à varier les intonations, à utiliser posture, regard, mimiques et gestuelle pour capter l’attention de l’auditoire »"Pour Amélie Vautier, professeure des écoles en CE2 à Nantes, la poésie est en effet bénéfique au «travail mécanique de la mémoire : dans ma classe, les enfants ont trois semaines pour apprendre une poésie, un vers par jour. Cela leur donne des habitudes de travail qui leur serviront quand ils arriveront au collège. » Enfin, troisième vertu de l’apprentissage : un accès à une littérature qui ne soit pas que narrative.

En évitant le plus possible les "poésies gnan-gnan" à base de description plate des saisons qui passent ou de «je t’aime» à sa maman. « De la pâtisserie poétique, dégoûtante et qui donne envie de vomir. Ce n’est pas respectueux pour les enfants », résume Lise Mathieu, ancienne enseignante et auteure de poésie. 

Po_sie_3

 En classe, Morgane Ceard a une pratique très originale de la récitation. Ses élèves ne disent pas tous le même poème. Elle leur propose des poèmes classés par difficulté, de 1 à 3 points. L’objectif pour chaque enfant est d’avoir accumulé 10 points à la fin de l’année : en n’apprenant que des faciles à 1 point, il faudra en choisir dix pour atteindre son but, moins si l’enfant va vers des textes plus difficiles (plus longs, avec un vocabulaire plus compliqué). « On entend cinq poèmes différents dans le même créneau et les élèves co-évaluent avec moi. »

Les élèves seraient donc un très bon public pour la littérature d’aujourd’hui. Reste à comprendre désormais pourquoi la pratique de la poésie devient si vite insolite et repoussoir une fois adulte."

Pour lire l

'article complet de Guillaume Lecaplain, c'est ici :

Pourquoi apprend-on des poésies à l'école (et pourquoi toujours les mêmes) ? - Libération

De nombreux sites et blogs mettent à disposition des textes pour les petits, par exemple,  Lutin Bazar ou Plus de 120 poésies par thèmes pour 2017/2018 - La tanière de Kyban

Posté par JNLEBLANC à 07:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 septembre 2018

Un frigo sans électricité !

Terre

L'histoire commence au Maroc : Raowia Lahmar, jeune ingénieure, a le déclic devant une une jarre traditionnelle qui conserve l’eau à basse température. S'associant à deux autres étudiants, elle crée une société et invente le "frigo du désert" !


Raowia Lamhar avec ses créations

Ce "frigo" se compose de deux pots en argile imbriqués. Entre les deux récipients, du sable mouillé. En s’évaporant, l’eau refroidit la température entre 6 et 10 degrés (penser quand même à arroser le sable  deux fois par jour !).

Ces "frigos" malins sont fabriqués à Marrakech peuvent contenir jusqu'à 8 kg de légumes.

Aucun texte alternatif disponible.

Le "frigo du désert" peut aussi être fabriqué facilement, comme le montre ce tuto du sympathique Denis :

Si vous testez l'astuce, envoyez-nous vos commentaires !

Posté par JNLEBLANC à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2018

Jules Renard est de retour...

coeur 1

LE rendez-vous de la rentrée, sur la radio RCF :
Un nouveau feuilleton, Thierry Desseux en compagnie de Jules Renard !

JR TD

(dispo ensuite en podcast)

Posté par JNLEBLANC à 06:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 septembre 2018

Cent chansons censurées !

Ça m'a l'air d'être un chouette bouquin, qui recense 100 chansons censurées à leur époque, notamment quand les artistes abordent la politique du gouvernement et la guerre (Le déserteur, La chanson de Craonne...) que sur (Satisfaction, Je t'aime, moi non plus...).

Aujourd'hui, beaucoup de ces titres nous paraissent bien anodins, certaines chansons étant devenues des "classiques" de Brassens, Perret, Ferrat, Gainsbourg, Montand... Mais ça permet de nous pencher utilement sur le regard de nos sociétés, l'avancée des moeurs ou le retour de la morale.

Peut-être la pire des censures, va savoir.

Résultat de recherche d'images pour "Pierre-Jean de Béranger""À la fin du XIXe siècle déjà, le chansonnier Pierre-Jean de Béranger a été emprisonné pour blasphème et, en 1917, la chanson de Craonne envoyait directement les mutins devant le peloton d'exécution.

De l'après-guerre à 1981, le comité d'écoute de la Radiodiffusion française classait les chansons en quatre niveaux : autorisées, diffusion après 22 heures, diffusion après minuit, ou interdites d'antenne. Cette magnitude de la subversion a distingué Georges Brassens, les Frères Jacques ou Léo Ferré comme ses meilleurs clients, mais rares furent les chanteurs épargnés. Notre Johnny national lui-même a été blacklisté !

"L'amour avec toi" Michel Polnareff (1966)À la télévision, Pierre Perret est sanctionné pour avoir interprété « Les Jolies Colonies de vacances ». La pudibonderie, le politiquement correct ne sont pas une exclusivité française. La BBC a interdit la diffusion des Beatles ou de Donovan, leurs textes faisant allusion à la drogue. Avec le temps, les procédures ministérielles, les gesticulations des ligues de bien-pensance prennent le relais. Un nouveau wagon d'artistes en pâtit, de Gainsbourg à Renaud en passant par les NTM. Politique, antimilitarisme, religion et sexualité constituent l'ordinaire des mises à l'index temporaires le plus souvent, le temps que la société évolue. Mais il arrive aussi que la censure s'acharne. En 2002, les rappeurs du groupe La Rumeur en feront l'expérience : huit ans de procédure judiciaire seront nécessaires pour obtenir une disculpation définitive. Les cent chansons sélectionnées dans cet ouvrage sont autant de marqueurs de la sensibilité de la société."

Un article éclairant du site Culturebox : 
Chanteurs, fermez-là ! ou l’histoire de 100 chansons censurées

La compil' des chansons censurées sur Deezer : 
La folle complainte - Charles Trenet - Deezer

La chanson de Craonne

Posté par JNLEBLANC à 07:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2018

Vingt trucs et astuces dans la cuisine !

Babel Web

Vingt trucs et astuces avec les aliments

Certains sont rigolos, pour épater les copains à table, et les autres peuvent vous aider au quotidien (bien couper le pain, les tomates, écaler les oeufs, etc.).

Posté par JNLEBLANC à 07:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 septembre 2018

Jean-Pierre Marielle : "Les cons, ça fout les jetons"

coeur 1

Un homme que j'admire...

Suis-je le seul ? ;-)

Et mon coeur balance, entre Les Galettes de Pont-Aven et Tous les matins du monde...

 

 

Posté par JNLEBLANC à 07:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]