Bac

Vue hier soir sur Arte, cette adaptation pour le cinéma de L'Assommoir d'Emile Zola, avec Maria Schell dans le rôle de Gervaise, prise ici comme personnage principal du film de René Clément en 1956.

Gervaise de René Clément (1955) - UniFrance

Les autres acteurs sont aussi de qualité : François Périer, Armand Mestral, Suzy Delair...

"Paris, sous le Second Empire. Dans un faubourg populaire vit Gervaise, une jeune blanchisseuse, courageuse au travail et sachant faire face aux misères de l’existence. Abandonnée par Lantier, son amant, elle ne rechigne pas à la besogne pour élever ses deux enfants. Coupeau, un brave ouvrier, aime Gervaise, et celle-ci se décide à l’épouser. La lune de miel est heureuse mais courte. Coupeau est victime d’une chute et Gervaise s’attache à le soigner. Gouget, grand ami du couple, amoureux de la blanchisseuse, lui offre l’argent qui lui permet de s’installer à son compte. Mais Coupeau se met à boire, Gouget est arrêté à la suite d’une grève et Lantier réapparaît...

.
Mise en scène par René Clément, cette adaptation de "L’Assommoir" par Jean Aurenche et Pierre Bost compte parmi les films à prestige de la production française des années 50. Le film se concentre sur la figure courageuse de Gervaise, femme accablée par le malheur, victime de sa condition sociale mais surtout de la haine, de la perfidie et de la malchance." (Arte) 
Et l'actualité nous rattrape avec un clin d'oeil au début du générique, si vous avez repéré le producteur...
Films corona