31 mai 2019

On se prépare activement...

... pour les Journées Littér'Halles, le salon de la nouvelle et de la forme courte de Decize. Installation des barnums, des chaises, des tables, de la scène... Tout doit être prêt pour demain ! Le programme :  
Posté par JNLEBLANC à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2019

Alejandro Jodorowsky a dit :

"Avant de faire de la bande dessinée, j'ai fait du cinéma (généralement, c'est le contraire), du théâtre, de la danse, des marionnettes, de la poésie. J'ai pratiqué tous les arts. Je me suis lancé dans la bande dessinée grâce à un film qui n'a pas pu se faire. C'était Dune, avec Moebius qui faisait le story-board. Tout le monde était très déçu, mais j'ai dit non, il n'y a pas d'échec. C'est juste un changement de chemin. J'ai dit à Moebius, « mes images sont en moi, faisons une bande dessinée », alors on a fait L'Incal. ... [Lire la suite]
Posté par JNLEBLANC à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2019

Sagesse de Laurel et Hardy

J - 20 Pour éviter d'avoir à constater un jour ceci, comme Laurel et Hardy :  . On s'y met aujourd'hui, aux révisions du bac !
Posté par JNLEBLANC à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2019

"Les bedaines de coton" (l'histoire de Charley Patton !)

Les bedaines de coton  "Une histoire musicale sur la naissance du blues Mississippi, début du XXe siècle, ferme de Dockery, atmosphère des champs de coton : écoutez l’histoire de Charley Patton, qui y fera naître le Delta blues. Travailleur, charmeur, bagarreur, le songster aimait partager sa musique, sa seule vraie liberté face aux « bedaines de coton »… Guitare Dobro, washboard, harmonica, contrebasse, voix mêlées : 13 chansons écrites et composées par Cyril Maguy romancent la vie de Charley Patton et célèbrent la beauté... [Lire la suite]
Posté par JNLEBLANC à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2019

Lino Ventura en bd !

Lino Ventura et l'oeil de verre Merlin, journaliste, rencontre Lino Ventura dans le cadre d’un article. Fidèle à sa légendaire pudeur, celui qui s’est toujours considéré acteur par « accident » ne se livre pas facilement. Au fil de leurs entretiens, le colosse des Tontons flingueurs se dévoile, revenant sur sa carrière, ses débuts dans le catch, ses blessures, ses amitiés, ses brouilles, son rapport à la caméra – cet « œil de verre » comme il aimait à l’appeler, sa rigueur... [Lire la suite]
Posté par JNLEBLANC à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2019

Bonne fête, Maman !

"Dans tes bras" par Isaac et Nora
Posté par JNLEBLANC à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2019

Les affiches des candidats aux Européennes décryptées par une sémiologue... Hilarant !

Elodie Mielczareck est sémiologue, "spécialisée dans le langage et le bodylanguage, conseil aux dirigeants, auteure de La stratégie du caméléon. Elle nous prévient sur son blog : "Cette analyse est volontairement décalée. Elle porte exclusivement sur les codes visuels (images et symboles) et plastiques (couleurs et mise en scène) utilisés. Elle met volontairement de côté la dimension idéologique."  Elle analyse ici la qualité de l'affiche et son efficacité. Premier exemple :   Une affiche plutôt efficace et... [Lire la suite]
Posté par JNLEBLANC à 06:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2019

Ah, la belle-famille !...

Fête des mères, fête des pères, fête des grands-mères... Et on ne pense jamais à la fête des belles-mères ou à celle des membres de la belle famille ? Allez, c'est pour moi, c'est cadeau : A tout seigneur, tout honneur, hommage à la belle-doche :    Pour mon beauf'  : Pour les belles-soeurs :   Pour les belles-filles :  
Posté par JNLEBLANC à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2019

Les Journées Littér'Halles de Decize (2 et 3 juin)

Posté par JNLEBLANC à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2019

Palme d'or de la meilleure...

A l'occasion du Festival de Cannes,  je remets la Palme d'Or de la Meilleure Agonie à Elizabeth Taylor dans La dernière fois que j'ai vu Paris (de Richard Brooks, 1954). Comme son mec picole et qu'il lui a claqué la porte au nez en la laissant dehors sous la pluie glaciale, Helen a pris froid et elle a "attrapé la mort", comme on disait autrefois. Réplique finale sur son lit de douleur à l'hôpital, avec un sourire de gentil reproche et de pardon rédempteur :
Posté par JNLEBLANC à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]