"J'ai 83 ans, mais je continue comme s'il n'y avait pas de limite. La limite viendra de la santé et de la mort. Je fermerai les écoutilles, et puis voilà ! En attendant, ce qui vous semble être de l'hyperactivité, c'est ce qui me maintient en forme. Je suis comme une batterie qui se recharge elle-même.

Il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital. Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération."

Bernard Pivot, Les mots de ma vie.