Cinquante b p2

Cinquante balais - Accueil

L'actu et les pensées d'un quinqua.
C'est moi et ce n'est pas moi, 
c'est un 
type de 50 balais.

Cinquième chronique :

Tu n'te jettes pas dans les chutes du Niagara avec une bouée canard.

Non+je+nai+rien+oublié+Charles+Aznavour0

Je ne sais trop que dire, ni par où commencer...

Ben oui, par où commencer ?

Parce que, c'est bien connu, le Vieux a tendance à vouloir tout dire tout de suite. Du coup, le Vieux, il s'embrouille, il bafouille, il veut traiter un sujet, puis un autre qui lui vient avant qu'il ait épuisé le premier, qui lui fait penser qu'il faudra aussi parler de... sans omettre d'évoquer... alors que ...

Va falloir organiser ça, Pépère !
Dompter la chronologie, amadouer la madeleine, domestiquer le flux de la pompe à souvenirs.

De la verve, certes, mais de la sélection.
Du bagoût, oui-da, mais de la méthode.
Pas de précipitation, de la réflexion.
Tu n'te jettes pas dans les chutes du Niagara avec une bouée canard.

Non, je n'ai rien oublié.

Mais ça commence bien : j'avais pris des notes, je ne les retrouve plus. Dans le fatras de mon bureau, des piles auquelles je fais face, les livres, les papiers, les notes s'accumulent. La maison d'un homme, c'est la métaphore de sa vie : tu entasses beaucoup. Jusqu'à ce que tes héritiers foutent le tout à la benne.

Faudrait avoir le courage de tout trier auparavant, pour échapper aux grommellements des successeurs. Enfin, on dit ça sur le moment, et puis... Le Vieux est plein de bonne volonté, mais oublieux.

Je vous avais promis une chronique par semaine, allez, on s'y remet.

A l'âge de 50 ans, je puis raisonnablement vous dire que… c'est reparti comme en 40 !

 

On s'abonne pour être informé de la suite avant tout le monde : 

Cinquante balais - Accueil