Palette

L’exposition Magritte. La trahison des images propose une approche à ce jour inédite de l’œuvre de l’artiste belge René Magritte. Une centaine de tableaux, de dessins, et des documents d’archives, sont réunis au Centre Pompidou jusqu'au 23 janvier 2017. 

Magritte, la Trahison des Images au Centre PompidouDans une conférence donnée en 1936, Magritte déclare que Les affinités électives, peint en 1932, marque un tournant dans son œuvre. Ce tableau signe son renoncement à l'automatisme, à l’arbitraire du premier surréalisme.
L’œuvre, qui montre un œuf enfermé dans une cage, est la première de ses peintures vouée à la résolution de ce qu’il nomme : un « problème ». Au hasard ou à la « rencontre fortuite des machines à coudre et des parapluies », succède une méthode implacable et logique, une solution apportée aux « problèmes » de la femme, de la chaise, des souliers, de la pluie…"

La présentation par le Commissaire de l'exposition, Didier Ottinger :
                            L'évènement René Magritte - Centre Pompidou

En complément, cette vidéo de 52 minutes qui fourmille de documents sur la vie et surtout sur l'oeuvre de l'artiste, ses idées, ses "bagarres" avec Breton dans le groupe surréaliste, etc. :

Un documentaire co-écrit par Didier Ottinger