Noëlle Adam a été la compagne de Serge Reggiani pendant trente ans

PRésultat de recherche d'images pour rès de douze ans après la mort de Serge Reggiani, voici quelques nouvelles de Noëlle Adam, sa veuve.

En novembre 2014, l'épouse de Serge Reggiani (30 années de vie commune, mais un peu plus d'un an de mariage seulement) était menacée d'expulsion. Noëlle Adam avait pourtant quitté le luxueux appartement du couple après la mort de Serge, pour se réfugier dans un 30 m² à 900 euros mensuels, mais les loyers en retard avoisinaient une dette locative estimée à 1 700 euros.

Epouse d'un grand artiste reconnu et célébré, comment en était-elle arrivée là ? Plusieurs raisons l'expliquent malheureusement, comme elle le racontait au journal Le Parisien à l'époque  :

Noelle signature« De son vivant, nous avions une très belle existence, mais (...) Serge n'était pas un gestionnaire, il achetait vite et revendait mal. Quant à ma pension de réversion, elle est presque inexistante : nous n'avons été mariés que seize mois avant sa disparition malgré nos trois décennies de vie commune. Aujourd'hui, je n'ai plus que mes souvenirs. (...) réunis dans ces deux pièces... Aujourd'hui je n'ai plus rien. J'ai vendu tout ce qui pouvait l'être et j'ai à peine de quoi me nourrir avec une retraite de 400 euros."

En outre, trois des enfants de l'artiste, Carine, Célia et Simon, et deux de ses petits-enfants, Nicolas et Aurélia, ont lancé une procédure en justice autour de la succession de Serge Reggiani, pour obtenir une répartition différente des revenus de l'exploitation de l'oeuvre du chanteur-comédien. Tant que la justice n'a pas tranché, tous ses droits et royalties sont bloqués.

Résultat de recherche d'images pour « C'est d'autant plus incroyable qu'il y a très peu d'argent. D'une part, Serge était interprète, pas compositeur : lorsque d'autres reprennent les chansons qui ont fait sa célébrité, nous ne touchons pas un centime. »

Malgré un état moral difficile, dès la parution de cet article, une solidarité se met en marche : des dons proviennent de la part d'anonymes, de fans de l'artiste, et la dette est réglée.

D'autre part, en janvier 2015, France Dimanche donnait encore de meilleures nouvelles après une rencontre avec Noëlle Adam (à lire demain).