Un peu plus d'un mois après l'assassinat de l'archiduc d'Autriche à Sarajevo,

le gouvernement français décrète la mobilisation générale,

C'était le 1er août 1914, 

il y a aujourd'hui cent ans.

Dans ces émouvantes archives de la société Pathé, l'effervescence dans les rues de Paris, la fleur au fusil et les drapeaux, la confiance, l'insouciance et l'inconscience parfois...

"L'ordre de départ est tombé comme un coup de tonnerre : courses précipitées par la ville, avec la crainte et la certitude d'oublier quelque chose. Je trouve à peine le temps de prévenir les miens..."

Maurice Genevoix, Sous Verdun (Hachette, 1916 - Flammarion, 1925)