BacEn attendant la fin du mois de juin, nos élèves de Première n'ont qu'une pensée : le "bac de français"... Tous ensemble, on révise, on apprend, on se cultive. Hardi petit, c'est bon pour l'esprit !

Evoquons aujourd'hui Le Père Goriot de Balzac, roman réaliste (avec un vieux reste de romantisme contrarié).

........

Bac_est_un_jeu__couv

Honoré de Balzac

Né à Tours en 1799, Honoré de Balzac délaisse vite le droit et la province pour se lancer à la conquête de la littérature. Ses premières œuvres, des romans populaires, lui permettent de tester sa plume, mais la faillite de ses entreprises d’éditeur et d’imprimeur l’entraînent dans des dettes effroyables, qui le suivront sa vie durant. À partir des Chouans, premier roman publié en 1829 sous son vrai nom, les succès s’enchaînent : La Peau de Chagrin, Le Colonel Chabert… Dès lors, ce travailleur infatigable s’installe à sa table de travail jusqu’à dix-huit heures par jour, buvant des litres de café. Ainsi Le Père Goriot est-il écrit en trois jours et trois nuits ! Sans négliger pour autant sa vie mondaine et ses liaisons passionnées, fuyant ses créanciers en louant des maisons sous différents pseudonymes, Balzac produit une œuvre gigantesque. Il meurt en 1850, épuisé par ses excès, mais reconnu comme un créateur génial.

Et vous, bande de petits Rastignac, vous voulez réussir à tout prix ? Révisions !"

"Quand Balzac décrit très minutieusement le morne quartier de la Pension Vauquer ou les ors des appartements de Mme de Beauséant, l’effet escompté est bien sûr le réalisme : « All is true », affirme d’ailleurs l’auteur dans son chapitre 1, citant Shakespeare (c’est le sous-titre de sa pièce Henry VIII). Mais la description est également signifiante, chargée de symboles, de connotations, d’éléments permettant de mieux nous faire déchiffrer la personnalité des personnages par leur environnement, leur physique ou leurs vêtements.

Par sa position de narrateur omniscient, Balzac met en jeu la technique de focalisation interne, fouillant toutes les consciences et permettant d’apporter aussi plus de vérité : on connaît ainsi les pensées réelles de Rastignac, confronté à l’ingratitude de la fille de Goriot : « Il alla s’habiller en faisant les plus tristes, les plus décourageantes réflexions. Il voyait le monde comme un océan de boue dans lequel un homme se plongeait jusqu’au cou, s’il y trempait le pied. » (chapitre 4).

Auteur-narrateur, Balzac n’hésite pas à s’impliquer personnellement, à donner son avis et interpeller le lecteur : « Ah ! sachez-le : ce drame n’est ni une fiction, ni un roman. » (chapitre 1), ou « Quand un homme trompe, il est invinciblement forcé d’entasser mensonges sur mensonges. » (chapitre 1)."

Extraits du Bac français est un jeu, paru chez Librio.

Amusez-vous en révisant, grâce à un questionnaire sur Le Père Goriot et sur le roman en général, avec 14 pages de réponses très détaillées.

Avec encore bien d'autres quiz sur la poésie, le théâtre, l'argumentation...