Nos voisins du Journal de Saône-et-Loire viennent de consacrer un grand article à Jean-Charles Cougny (Rubrique Littérature, bien sûr, pas Tricot)

JSL

Jean-Charles Cougny. Rencontre avec l'écrivain paysan du Morvan.

J_C_Cougny

Jean-Charles Cougny, un paysan-écrivain au cœur d'une terre Morvandelle. Photo JCR (CLP)

Un écrivain plein de bon sens

Avant tout paysan sur les terres de Poil, Jean-Charles Cougny profite de ses hivers pour écrire des romans imaginaires proches de la réalité des choses.

Thil de Poil cela vous dit quelque chose ? Prendre la route d'Autun à Luzy et après Maison de Bourgogne, ne pas rater le panneau sur la droite. Hameau de Poil hébergeant la famille Cougny, père et fils. Louis, le père, a été maire de la commune pendant 31 ans, sous l'étiquette de « communiste catholique » précise son fils Jean-Charles qui gère l'exploitation agricole familiale avec son autre frère.

Une propriété de 107 ha pour 80 vaches allaitantes nourries avec les céréales, le foin et la paille récoltés sur la propriété durant l'été. Des heures passées sur le tracteur que Jean-Charles Cougny met à profit pour faire bouillonner son cerveau et tracer les premières lignes de ses romans.

La famille est arrivée sur le secteur en 1975. Son père était exploitant sur Magny-Cours, Jean-Charles avait 18 ans.

L'air du Morvan lui a donné l'envie d'écrire « pour le plaisir » surtout après avoir pratiqué la généalogie de son père où il a découvert une histoire familiale, celle de l'arrière-grand-mère Jeanne qui vivait en Centre-Nivernais dans le milieu du XIXe siècle. En 2004 il publie à compte d'auteur son premier livre, Jeanne aimait Charles ou le destin de Jeanne, un roman d'amour d'une époque pas si lointaine dont il a réalisé 450 livrets, avec son imprimante au grand dam de son épouse le voyant entreprendre une telle aventure. Il a bien vendu cet ouvrage artisanal dont il conserve le premier exemplaire avec fierté, l'édition est épuisée.

Chronique satirique en Morvan

En 2007 les éditions de l'Ecir décident de rééditer l'ouvrage sous le titre Le destin de Jeanne. Un véritable succès puisque 2 000 exemplaires sont vendus, dont 500 au Grand Livre du Mois. Le roman participe au Concours du Grand Prix de Bourgogne. Il vient de rééditer Le destin de Jeanne, aux éditions J2C (Jean-Charles Cougny) en vente directe ou chez des libraires amis.

Le cerveau de Jean-Charles Cougny continue à bouillonner (l'été) afin d'écrire (l'hiver) ses idées nouvelles. Ainsi naît Adieu la rivière en 2007 basé sur l'histoire de Jean-Charles Cougny « un petit paysan racheté par un grand » précise-t-il en jetant un air goguenard.

Il a beaucoup d'esprit le bougre et ses vidéos diffusées sur le net (Dailymotion) sont d'une grande originalité. Suivra en 2006 Voyages au Pays des mille veuves, Trois brins de paille en 2008, et en 2009 Un retour de trop en Morvan, un drame psychologique.

Son prochain roman sera une chronique satirique d'un village morvandiau. Le titre Claire a voualpé. Un titre à l'image de ce paysan-écrivain, plein de bon sens, d'imagination et parfois un peu moqueur.

J.-Claude Reynaud (CLP)