Phosphore, sommaire de septembre 2007

couv_sept_07

Au sommaire de ce numéro de septembre :

- La lettre de Sarah, dans la page Courrier : "Hommage. Je voudrais rendre hommage aux professeurs, souvent critiqués par les élèves, par les parents qui prétendent être plus pédagogues qu'eux, et même la société..." Merci, Sarah, au nom de tous les profs ! Pour la médaille, où faut-il s'adresser ? Des élèves comme Sarah, j'en veux plein la semaine prochaine !

- Une Enquête sur le sport, révélateur de personnalité : engagement personnel, rapport au groupe, identification, règles de vie en collectivité, sans compter le développement de l'endurance, des capacités respiratoires, la relaxation, la construction mentale. Beau dossier, approuvé par un non-sportif. Mais il ne s'agit pas de sacraliser le sport : "L'important, c'est de bouger, trente minutes par jour minimum." Bien dit ! Bon, je vais bouger jusqu'au frigo.

-Côté musique, l'interview de Benjamin Biolay et le rock allemand à la conquête du public français : après Ramstein, c'est Tokio Hotel, LaFee, Nevada Tan et Killerpilze ; une chance pour les profs d'allemand dont les cours se désertifient ?

-Un entretien avec la comédienne Emilie Dequenne : "J'aime beaucoup l'idée de vieillir. Pendant longtemps, j'ai eu l'impression, étant dans un endroit, de ne jamais vraiment y être. Aujourd'hui, je me sens de plus en plus sereine, mieux dans ma peau. J'ai un tempérament heureux mais, plus le temps passe, plus je suis heureuse. Il me semble mieux savoir qui je suis, ce que je veux ou ne veux pas, et je me sens de plus en plus honnête vis-à-vis de moi. Du coup, je me tords moins souvent les pieds, bref, je peux marcher bien droit."    (propos recueillis par Angélique Adagio)

-Un Dossier sur les migrants : La réalité des chiffres et des infos pour combattre les fantasmes et les peurs.

- Le document fort du mois : le carnet de guerre d'une lycéenne irakienne, Hoda, commencé au début de la guerre, il y a quatre ans. L'écriture et la lecture la rattachent à la vie.

Phosph_sept_070001.

- Un état des lieux précis et actualisé sur le téléchargement illégal et la copie de musiques et de films, avec la probable aggravation des risques encourus.

- Fin de l'enquête sur la sexualité, par Aziliz Claquin. "C'est l'histoire d'un malentendu. Elle le prend pour un obsédé, parce qu'il aime les décolletés. Il trouve qu'elle est fleur bleue, parce qu'elle adore les mots doux dans le creux de l'oreille..." Avec toujours les jolies illustrations de Johanna Crainmark :

Phosph_sept_070002

Vision double, double vision...

-Dans la Génération Air du temps, Marion Vigreux nous apprend que les jeunes se livrent toujours à la correspondance, "dont le rôle principal est de maintenir le contact avec une personne qui nous est chère (...) Correspondance papier ou e-mail : l'essentiel est ce qui est dit." Et le philosophe Comte-Sponville de conclure : "Je t'écris pour te dire que je t'aime ou que je pense à toi, que je me réjouis, oui, d'être ton contemporain, d'habiter le même monde, le même temps, de n'être séparé de toi que par l'espace, point par le coeur, point par la pensée, point par la mort. Partir, c'est mourir un peu, écrire, c'est vivre davantage." Tiens, j'en profite pour vous remercier à nouveau pour vos cartes postales de vacances !

-Débat autour de Guy Môquet : pour ou contre la lecture à la rentrée des classes  de la lettre du jeune résistant fusillé ? Instuction civique ou instrumentalisation politique ?

- La Lettre Ouverte de PPDA aux jeunes : l'anorexie est un drame, il faut en parler pour l'éviter ou pour en guérir.

Et pour finir cette révélation de Sandrine Pouverreau, s'appuyant sur les travaux d'un psychologue universitaire anglais : les littéraires ont l'index plus grand que l'annulaire, et c'est le contraire pour les scientifiques. Je viens d'apprendre que j'étais un scientifique !! Gasp, toute une carrière fondée sur une erreur de doigt...

Un extrait de la Rubrique du prof mardi prochain.

A dimanche pour la Semaine Internationale de la Rentrée Scolaire !