elvis

Le 16 août 1977, c'était il y a trente ans et quelques jours.

La mort d'Elvis, pardon, d'Elvis Presley. Pas la peine d'en brosser des kilomètres, d'en pondre des kilos, parce qu'on trouvera toujours quelqu'un pour railler le gros lard pailleté à rouflaquettes esquissant de minables poses de karaté sur la scène de Las Vegas. Mais même ainsi, Elvis produisait encore une extraordinaire aura.

On préfèrera sans doute le come-back de 1968, pour une formidable émission spéciale, Elvis l'homme mûr de cuir vêtu, ou le gamin de Tupelo, la gueule d'ange et la mèche rebelle.

De rock'n rolls en guimauves pour le cinéma, en passant par les gospels qu'il aimait tant. Crying in the chapel... In the ghetto...

Elvis_dvd

L'excellente série biographique produite par ses amis de la "Mafia de Memphis" existe en dvd

David Kühn, rédacteur en chef de Carrefour Savoirs , a rédigé un éditorial savoureux, un hommage mi-figue, mi-raisin :

"Maman, Elvis et moi !

16 août 1977. Elvis Aaron Presley est mort et maman pleure. Maman pleure. Papa non... c'est un homme ! Alors il se console sur fond de You 're always on my mind. Vinyl crasseux qui crache toute la tristesse d'un monde qui vient de perdre son plus bel, son plus insupportable enfant. Elvis et moi, on a commencé comme ça ! Comment aimer un type qui a fait pleurer sa mère ? Trente ans plus tard, - presque jour pour jour - je me souviens de la platine, de la cuisine en Formica, des rouflaquettes et du lino encore humide. Je n'ai pas tout de suite compris pourquoi la disparition de ce gros type en cape et combi de satin blanc  attristait autant les foules... Savait même pas voler ! Plus tard j'ai compris -un peu- le rock, l'urgence, la controverse, le génie musical, la solitude absolue, l'amour de sa mère, le déhanché maudit, l'héritage noir dans un monde blanc. J'ai fait la paix avec le King. Je ne lui en veux pas pour ma mère. Trente ans plus tard, je lui en ai reparlé et elle m'a dit : "Qu'est-ce que j'ai pu être idiote !"

Rien à dire de plus.

Et la voix d'Elvis chantait Good rocking tonight...

et Hound Dog !


Elvis Presley
envoyé par logicom07